* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 20
    déc 07
    Catégorie : Web application

    Web applications : 5 challenges d’utilisabilité à prendre en compte



    Web application : Facebook News FeedLe site User Interface Engineering nous propose un billet des plus intéressants : 5 challenges d’utilisabilité pour les applications web. Le sujet est porteur, il est fréquemment évoqué sur Innovablog.

    L’auteur s’est inspiré dans la réaction très négative des utilisateurs de Facebook suite à l‘implémentation du News Feed sur la platteforme sociale. Le News Feed a été taxé de tromperie et d’intrusion dans la vie privée, allant jusqu’à faire faire à Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, des excuses publiques.

    Cet exemple se montre révélateur des tensions et des exigences liées aux applications web dans leur ensemble. Les créateurs doivent obtenir l’adhésion des utilisateurs. Et ceci à la différence des applications traditionnelles, où si une fonctionnalté nouvellement implémentée s’avère mal adoptée, une demande au support suffira pour se faire entendre.

    Web-based applications present usability challenges we don’t often see in other types of designs. These challenges need to be top-of-mind as the design team creates, updates, and maintains the application.

    Traduction : Les applications web présentent des challenges d’utilisabilité que nous ne rencontrons pas fréquemment dans d’autres types de fonctionnement. Ces challenges doivent être une préoccupation première lors des étapes de création, mises à jour et maintenance de l’application.

    Voici les 5 challenges en question (ceci n’est pas ne traduction complète de l’article).

    Challenge d’utilisabilité n°1 : la scalabilité

    […] De nombreux sites d’eCommerce donnent la possibilité à leurs utilisateurs d’enregistrer leurs paniers ainsi que leurs informations de facturation. Que se passe-t-il lorsque l’utilisateur dispose de multiples moyens de paiements (comme une carte business entreprise et une carte de crédit personnelle) ou possèdent plusieurs adresses de facturation ?

    Pour certains sites comme Proflowers.com, les utilisateurs disposent de plusieurs adresses d’expédition d’une façon normale. Ceci implique de créer un système plus sophistiqué de gestion des contacts lors du process de facturation.

    Les concepteurs d’applications doivent donc prendre en compte à la fois aussi bien l’utilisateur final que les données à traiter lors de la réflexion préliminaire.

    Challenge d’utilisabilité n°2 : le design

    Les applications web évoluent dans une sorte de monde parallèle, à la fois application (logiciel), à la fois site Internet. Quelque chose de théoriquement aussi simple que de créer une commande qui ressemble à une commande devient soudain difficile. Faire un bouton ? Faire un lien ? […]

    Les problématiques de design jouent à différents niveaux dans le succès d’une application. Dans le meilleur des cas, ces questions ralentissent l’utilisateur et le distraient de leur tâche. Dans le pire des cas, elles perturbent l’utilisateur au point de devoir lui fournir de l’assistance. Si l’application gère le coeur de métier ou doit aider à réduire les coûts, dans certaines situations ces problématiques de design ont conduit à la catastrophe.

    Web application

    Challenge d’utilisabilité n°3 : répondre au besoin

    Les applications web ont souvent pour mission d‘aider les utilisateur sur des domaines où ils ne sont pas experts. Ils attendent que l’application les guide dans le processus de prise de décision où ils n’auraient pu être automones. S’ils prennent la mauvaise décisions, celà affectera de façon négative leur expérience d’utilisation ainsi que leur relation avec l’entreprise.

    Challenge d’utilisabilité n°4 : l’intéractivité

    L’une des grandes différences entre une application web et les autres types de pages web est que l’utilisateur est bien plus pro-actif (en intéraction avec l’interface). Sur un site possédant une interface riche, les utilisateurs se contentent de cliquer sur des liens et occasionnellement de lancer des recherches. A l’inverse dans une application web, ils doivent renseigner des données, les trier, les ré-arranger, revenir en arrière ou avancer à travers les écrans.

    Quelque chose d’aussi simple que de proposer une fonction “Annuler” une action peut créer d’intéressantes dynamiques d’utilisabilité. La prise en compte des intéraction avec le navigateur, comme le bouton “Back / Précédent” peut pourrir la vie du concepteur (NDLR : j’en atteste !).

    Challenge d’utilisabilité n°5 : la conduite du changement

    Les développeurs de Facebook ont appris à leur dépend que modifier de façon hattive une application, même si l’équipe de développement juge celà utile, peut produire des résultats totalement négatifs lorsque la décision est prise sans recul. Nous savons tous que les utilisateurs sont résistants au changement, alors que paradoxalement la conception de la façon dont le changement va se produire est souvent négligée, au détriment de l’expérience utilisateur.

    Je vous invite à lire l’article original qui est passionnant, au risque de me répéter.

    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons