* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 30
    oct 07
    Catégorie : Web application

    Mozilla Prism : le lien entre logiciels et applications web (RIA)



    Une annonce de taille dans le monde des applications Web : le blog de Mozilla annonce que WebRunner, l’application à base de XUL, qui vient de sortir la version 0.7 est devenu Prism. Prism va ainsi offrir de plus vastes fonctionnalités de desktop, à la manière de Adobe AIR et peut être ainsi modifier l’expérience utilisateur.

    Prism Logo

    Extrait du blog Mozilla : Mozilla Labs est en train de lancer une série d’expériences afin tout d’abord de réduire la fracture entre l’expérience utilisateur résultant des applications Web et celle des applications de bureau mais aussi explorer de nouveaux modèles d’utilisabilité détournés jusque-là par la barrière entre applications de bureau traditionnelles et nouvelles applications Web.

    Prism, un navigateur basé sur Firefox

    Concrètement Prims est un navigateur Web, construit sur Firefox, basé sur le moteur de rendu XUL, dont le but est de faire tourner des applications web. Sa caractéristique est qu’il ne possède pas de boutons Précédent / Suivant (Back / Forward). L’IHM est totalement épurée, voire austère, et ne propose que sur option d’afficher la barre d’adresse (et non-modifiable).

    Prims : installation 01

    Quelle utilité ?

    • Prims offre un espace dédié à l’application Web. En résumé, à une îcone sur le bureau ou dans le menu “Démarrer / Programmes” correspondra une application. Lorsqu’elle est utilisée, l’application s’exécute dans sa propre fenêtre :

    Prism fenêtre Menu Démarrer

    • Avec Prism, les applications web sont accessibles via toutes les commandes habituelles (raccourcis, tabulations, etc…) tout comme les applications de bureau. Et les utilisateurs peuvent toujours accéder à ces mêmes applications depuis n’importe quel navigateur Web lorsqu’ils sont loin de leur propre ordinateur.
    • Il ne s’agit pas d’une nouvelle platte-forme :

    Prism isn’t a new platform, it’s simply the web platform integrated into the desktop experience. Web developers don’t have to target it separately, because any application that can run in a modern standards-compliant web browser can run in Prism. Prism is built on Firefox, so it supports rich internet technologies like HTML, JavaScript, CSS, and <canvas> and runs on Windows, Mac OS X, and Linux.

    • Rapidité. Pour avoir testé Gmail sous Prim, la rapidité offerte par les applications est bluffante ! La sensation est proche d’une application locale tant les délais de réponse sont courts.

    Prism et Gmail 01

    Prism et Gmail 02

    Oui, mais…

    • Une installation est tout de même nécessaire. Ce point pourrait à terme est dépassé puisque l’équipe Mozilla pense intégrer Prism nativement dans Firefox.
    • Une installation est tout de même nécessaire (bis). Oui même si à terme la seule installation de Firefox sera nécessaire, celà reste encore aujourd’hui un réel problème. En effet, dans le monde de l’entreprise, Firefox est encore considéré comme l’ennemi et est encore loin d’être considéré comme un navigateur si ce n’est par défaut, du moins sain. Les DSI apprécieront.
    • Pas encore de possibilité de faire fonctionner en mode déconnecté. Il est vrai que le problème du mode déconnecté intervient plutôt du point de vue applicatif. Ce sont en effet aux éditeurs d’offrir cette fonctionnalité à leurs utilisateurs (Google Gears pour Gmail). Cependant, on pourrait voir des synergies se développer de ce côté avec le navigateur. J’ai bien dit pas “encore” puisque selon le blog Mozilla, les concepteurs étudient une implémentation future :

    “…we’re also working to increase the capabilities of those apps by adding functionality to the Web itself, such as providing support for offline data storage and access to 3D graphics hardware.”

    Bonus

    Prim : Console d’erreur

    Prism : Dom Inspector

    Conclusion

    L’approche de Mozilla des applications de bureau qui se focalise sur le navigateur (browser-driven approach) est pleine de sens. Il s’agit avant tout du savoir-faire principal de Mozilla (avec XUL). Celà à la différence de AIR, plus centré sur une approche web des applications. De son côté Silverlight, dans la même lignée qu’Adobe prêche pour une solution propriétaire, là encore orientée plus web que navigateur.

    L’avenir pourrait bien se trouver dans un savant mélange des différentes approches. A suivre.

    Ressources :

    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons