* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 3
    nov 07

    Big Google a encore frappé



    Innovablog se voit rejoindre par un nouvel auteur, au moins le temps de cette série dédiée au référencement, seo et search engines. Avec à la barre Thomas, expert référencement, qui se propose de nous éclairer sur ces thèmes avec ses billets. Bienvenue à toi Thomas ! 

    Innovation… blog… et référencement, voila un “link” de qualité. En effet, on ne peut pas faire de référencement sans liens, ni sans innovation. Les moteurs étant en constante évolution. Il faut donc rivaliser d’immagination et de nouveauté pour hisser son site au top des résultats de recherche. Le référencement passe par le contenu, le référencement moderne passera donc naturellement par les blogs ! Voici une série de billets qui traiteront certains aspects de ce passionnant métier, dans l’attente de vos réactions pour continuer un débat… innovant!

    Quoi de mieux que d’inaugurer cette série par un petit billet sur les dernières humeurs de Google, le moteur de recherche qui fait régner l’ordre sur le web en levant (ou baissant) le petit doigt. Et le petit doigt de Google s’appelle Page Rank… Avant tout, je tiens à préciser que nous pouvons distinguer deux notions liées au Page Rank :

    • Page Rank (sans le LE) est le nom de l’algorithme de calcul, le cœur du moteur ayant fait son succès qui permet à Google de classer et d’afficher les résultats les plus pertinents.
    • LE Page Rank, communément l’indice de popularité s’appliquant à une page web, traduit sommairement par une barre verte allant de 1 à 10. Chacun appréhende différemment cette « note », mais l’engouement qu’elle suscite au sein de la communauté des amateurs ou professionnels du référencement n’est plus à contester.

    Pour explorer en détails cet univers, je vous invite à consulter cet article.

    Le Page Rank business

    Le PR d’une page s’obtient en grande partie grâce aux liens externes que cette dernière reçoit d’autres pages, possédant elles mêmes un fort indice.

    Un commerce plus ou moins souterrain s’est donc développé, et certains sites possédant un score élevé en ont profité pour générer des ventes de liens à des prix souvent élevés.

    Bien évidemment, les « guidelines » Google interdisent l’achat ou l’échange non naturel de liens, ce qui peut se comprendre vu que le chiffre d’affaire de Google se base lui-même sur la vente de liens (Adwords, Adsense…). Par là, Google souhaite à mon avis indiquer aux référenceurs n’atteignant pas les positions souhaitées de se tourner vers les liens sponsorisés pour compenser leurs mauvais résultats en référencement naturels…

    Ceci étant dit, Matt Cutts avait même incité à la délation….

    La sentence de Google

    Donc, le petit doigt de Google a bougé ces derniers jours, et de manière assez radicale pour de nombreux sites qui ont vu leur fameuse barre verte chuter dangereusement. D’habitude, les mises à jours de la barre verte ne consistent en réalité qu’à une modification de l’affichage de la note attribuée à la page, le véritable calcul de Page Rank (l’algorithme) se faisant en temps réel, influençant au jour le jour les positions des pages sur des mots clés donnés.

    Mais cette fois ci, il semble que Google se soit pris au jeux des référenceurs, en ne pénalisant pour certains que l’affichage de la barre verte, et non pas le Page Rank réel, qui reste déterminant dans les positions qu’occupe une page sur des mots clés donnés.

    Ceci peut s’affirmer par le fait que les visites de ces sites n’ont pas semblé avoir chuté. Dans le cadre d’un vrai déclassement, cela se vérifie immédiatement pour peu que l’ont regarde ses sources de visites en détail ou que son trafic soit substantiellement issus des moteurs de recherche (dont la part de google dépasse les 90% , sur le marché français du moins, Anglais et Américains étant moins exclusifs dans leurs recherches web).

    Au passage, je tiens à rappeler que la vraie mesure de l’efficacité d’un référencement se fait en grande partie en consultant les statistiques des visites issues des moteurs de recherche.

    Ces sites ont donc eu affaire à une sorte de mise en garde qui pourrait avoir cette teneur :

    “Nous vous interdisons de vendre des liens afin d’influencer artificiellement notre algorithme, en retour de quoi nous vous retirons l’argument principal qui a fait votre affaire dans ce commerce : l’affichage d’un fort score dans la barre verte.”

    “Nous ne remettons pas en cause votre positionnement car nous ne doutons pas de la qualité de votre référencement et de votre contenu, mais vous n’aurez désormais plus la possibilité de générer des revenus en « vendant » votre PR. Nous sommes seuls habilités à vendre des liens sur NOTRE moteur de recherche”.

    La séance est levée, mais affaire à suivre.

    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons