* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 9
    nov 07
    Catégorie : Le web

    Téléchargement au Canada : le Peer-To-Peer devient légal !



    Alors que je vous annonçait fin octobre que le téléchargement légal de musique serait dorénavant taxé (P2P), on vient d’apprendre que les pirates utilisant le téléchargement Peer-To-Peer ne seraient plus inquiétés au Canada ! L’annonce provient du très sérieux journal Le Devoir. Selon le journal, les pirates peuvent dormir tranquille” ! dixit la Gendarmerie Royale du Canada (GRC).

    Téléchargement de musique en ligne, DRM

    Pragmatisme

    CanadaFace à la réalité, le Canada décide donc officieusement de ne plus s’attaquer aux P2P privé de petite ampleur (comprenez les pirates particuliers) mais plutôt de renforcer son enagement contre [les] crimes contre la propriété intellectuelle, qui ont un impact sur la santé et la sécurité des consommateurs [médicaments, appareils électriques, etc.], mais aussi à ceux qui touchent le crime organisé“.

    Devant l’ampleur du phénomène -on pêut imaginer qu’il est en proportion identique en France-, les autorités semblent tout simplement prioriser leurs attaques. Plutôt que de défendre l’industrie du disque et les majors, elle se concentreront sur d’autres luttes, comme les contrefaçons.

    Retournement

    Même si l’intention semble louable, il n’y a de celà que deux semaines, la Commission du droit d’auteur du Canada annonçait tout de même une taxe de 2,1 cents (de dollar canadien, soit environ 1,5 cents d’euro) par morceau et 1,5 par piste pour l’achat de l’album complet ! Avouez que leur attitude est tout de même… étrange.

    Tour du monde des sanctions

    • Dans le même temps on apprend qu’aux Etats-Unis, Jammie Thomas, est condamnée à une amende record de $220.000 pour avoir téléchargé de façon illégale 24 chansons sur le Net (sur Kazaa).
    • En 2006 à Rennes, Anne-Sophie Lainnemé a été condamnée à payer 1.200€ d’amende avec sursis et devait verser 2.225€ de dommages et intérêts après que les gendarmes aient découvert chez elle 1.647 titres musicaux sur son ordinateur, téléchargés en peer-to-peer.

    En France : lobbying des majors

    Une récente étude menée par Cap Gemini pour la Value Recognition Strategy (groupe de labels indépendants anglais) :

    • confirme d’une part l’hypothèse avancée par les majors : 75% des pertes subies par l’industrie du disque seraient à imputer à la vente de fichiers musicaux numériques sur Internet,
    • mais ne plaide en tout cas pas pour un téléchargement légal puisque seuls 18% des pertes seraient directement imputable au piratage.

    Comme le note avec à propos l’article, nous vivons en France à peu de choses près la même hypocrisie. Le téléchargement de musique sur les réseaux P2P reste illégal et provoque les foudres des majors. Si le téléchargement légal commence à percer, son message reste brouillé par les signaux du P2P et de la réglementation. Le problème pour l’utilisateur reste bien cette hétérogénéité des comportements : je peux matériellement télécharger de façon gratuite du contenu pour lequel je ne paierai aucun droit, ne serait-ce que d’auteur. Pourquoi donc acheter légalement un morceau ?

    Une récente étude BVA montrait qu’en France 23 % des Français ont déjà téléchargé illégalement de la musique ou des films, dont plus de la moitié pour la tranche des 15-24 ans (55%).

    Nouvelles pistes : iTunes concurrencé, forfait illimité, DRM au placard

    Universal musicDans cette tourmente, l’industrie du disque continue son lobbying mais propose également quelques pistes intéressantes.

    Si pour l’instant, le fer de lance du téléchargement légal reste l’iTunes, Universal en froid avec Apple, serait sur le point de proposer une offre “gratuite” et illimitée de musique, baptisée “Total Music dont le coût serait supporté par les opérateurs et fabricants de portable. En échange d’un forfait payé aux maisons de disques, ceux-ci pourraient en effet offrir un forfait de musique illimité et gratuit à leurs clients. L’offre semble intéressante même si la gratuité au sens d’Universal est ici à prendre avec des pincettes, puisqu’une part de la redevance payée aux maisons de disque serait au final supportée par le client, via une hausse même minime de son forfait téléphonique.

    Microsoft ZuneCette proposition s’inscris dans le cadre de la remise en cause du contrat liant Universal à iTunes d’Apple et mettrait en avant un autre support d’écoute que l’iPod, avec notamment Zune de Microsoft.

    L’originalité de ce projet, même s’il n’est pas entériné, serait de proposer les morceaux au téléchargement sans DRM ! Verrait-on enfin la fameuse terre promise ? Rien n’est moins sur puisque tous les détails ne sont pas encore connus, et nous ne sommes pas à l’abri de rebondissements sur ce sujet chaud !

    D’une façon générale et pour conclure, c’est véritablement tout le modèle économique de l’industrie musicale qui s’écroule en cette année 2007. De vraies questions se posent pour l’industrie du disque : comment lutter efficacement contre le piratage, est-ce encore utile (voire l’exemple canadien) ?, la vente par disque des albums est-elle encore réaliste ?, va-t-on de façon inéluctable vers une diffusion grauite des oeuvres ?

    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    3 commentaires pour “Téléchargement au Canada : le Peer-To-Peer devient légal !” :

    1. […] n’est pas avare en rebondissements ! Dans un dernier billet, je vous parlais du Canada, où le téléchargement est devenu légal. Mais l’actualité de l’industrie musicale ne s’arrête pas […]

    2. […] sa dérégulation de fait, rendue possible via le téléchargement peer-to-peer. Et si au Canada le téléchargement est devenu légal, on ne peut pas en dire autant en France. Forcés de réagir, les artistes indépendants aidés de […]

    3. 3
      Le t
       | le 25 novembre 2010 à 18:16  

      […] vous invite

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons