* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 27
    jan 08
    Catégorie : Le web

    Les derniers jours d’Internet Explorer 6. Un pas de plus vers les standards du web.



    Le mois prochain Internet Explorer 7 viendra remplacer et mettre à jour la version 6 dans toutes les entreprises utilisant encore l’antédéluvienne ancienne version du navigateur Microsoft. Champagne ! Un pas de plus vers l’adoption des standards du web.

    Internet Explorer - Image source http://nexus404.com/Blog/2007/10/26/make-your-own-internet-explorer-voodoo-doll-a-step-by-step-guide/

    Mise à jour automatique programmée

    En effet à partir du 12 février, le module de recherche mise à jour automatique du navigateur sera activé via le WSUS (Windows server update services) :

    Le 12 février 2008, Microsoft va publier une mise à jour d’installation et de disponibilité Windows Internet Explorer 7 dans Windows Server Update Services (WSUS), marquée comme un ensemble de correctifs cumulatifs. La mise à jour d’installation et de disponibilité Windows Internet Explorer 7 est un ensemble d’installation complet destiné à mettre à niveau des ordinateurs qui exécutent Internet Explorer 6 vers Windows Internet Explorer 7.

    Le WSUS permet ainsi aux administrateurs système de gérer le déploiement des mises à jour Windows sur l’ensemble de leur parc. S’ils ne font pas le choix délibéré de conserver la version 6 de IE, la mise à jour aura donc lieu progressivement.

    Internet Explorer 6, le combat de trop

    Il s’agit pour la communauté des développeurs mais également pour tous les “travailleurs du web” d’une bonne nouvelle. En voici quelques raisons (à mon sens les principales) :

    1. IE6 c’est un produit Microsoft façon old-school, et rien que pour ça on peut lui dire adieu.
    2. Internet Explorer 6 - Image source http://css-tricks.com/how-to-create-an-ie-only-stylesheet/IE6 a sa vision bien propre des CSS : un respect complètement hasardeux des standards de la feuille de style qui obligent à utiliser ds méthodes non conformes pour passer outre (comme l’utilisation des hacks du type <!–[if IE]>) Exemples :
      • L’utilisation conjuguée des propriétés float et background-color qui n fonctionne pas,
      • Les propriétés min/max-height tout simplement non supportées,
      • La marge (margin) lorsqu’elle est héritée donne un rendu “étrange”,
      • Le redimensionnement d’un élément aux dimensions restreintes,
      • Etc…
    3. IE6 et les PNG : seuls deux niveaux d’opacité sont gérés, ce qui prive l’utilisateur des 256 natifs de ce format.
    4. La liste est évidemment encore longue, la recherche bug IE6 vous le prouvera.
    5. IE6 c’est mal, et puis c’est tout !

    Administrateurs système de tous les pays, faites le pas !

    D’une façon générale, tous ceux qui travaillent avec des grands comptes ont eu à faire face à ce problème : cette version est largement encore répandue dans les configuration logicielles des postes, pour des raisons historiques mais également d’inertie dans les process de décision interne (les évolutions de sécurité doivent pour les multinationales être validées au siège monde avant d’obtenir l’agrément et “redescendre” dans les filiales nationales par exemple). Nous vivons au quotidiens ces lenteurs, et nos applications doivent le gérer (avec plus ou moins de succès…).

    Si IE 7 n’est pas encore le navigateur complaisant avec les standards du web, il apporte néanmoins de nombreux fix aux bugs constatés sur son petit frère. En attendant IE8

    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    3 commentaires pour “Les derniers jours d’Internet Explorer 6. Un pas de plus vers les standards du web.” :

    1. 1
      Arkan
       | le 27 janvier 2008 à 11:46  

      Quoique IE8 va apparemment posséder différents mode de rendu dans le même navigateur (IE6/7 et le nouveau). Je ne sais pas comment ça va se passer mais j’ai peur que les gens ne restent sur du 6 ou 7 parce que les sites ne sont pas encore bien mit à jour pour le 8, et du coup les webmasters ne mettront pas forcément à jour vu qu’ils verront encore de grosses stats pour IE6 ou 7.

      Perso sur mon blog j’ai suivit un peu l’évolution et IE6 s’accroche vraiment ;) IE7 vient seulement de passer devant alors qu’il est gratuit pour tout le monde depuis un bout de temps maintenant.

      On verra avec cette mise à jour “forcée” si cela va changer en grande partie, j’espère mais wait & see :)

    2. 2
      Jean-Paul
       | le 28 janvier 2008 à 0:13  

      Personnellement je ne suis pas sur que l’on érradiquera ie6 des entreprises et de chez les industriels, quelques exemples concrets. Je travaille pour des industriels et analysant les stats, 50% des visiteurs venant sur les sites de mes clients sont sous ie6.
      Petite info que l’on oublie et qui mettera du temps à passer est encore beaucoup d’ordinateurs installés à la chaine en entreprise sont directement installé avec des packages. Genre on lance sur le réseau 100 distribs d’xp préconfigurés, d’autres parts les administrateurs sont très frilleux concernant les mises à jour et limite pour ne pas vous cacher ils désactivent les mises à jours et les empechent sur les ordinateurs de bureau pour des raisons de sécurités etc… Maintenant esperons que l’on passera à 25% au lieu de 50%

    3. 3
      Olivier
       | le 28 janvier 2008 à 8:53  

      @Jean-Paul : j’ai été confronté à ces mêmes “masters” permettant le déploiement des postes qui en général proviennent des échelons IT les plus élevés de la pyramide grand compte.
      On peut en effet raisonnablement espérer, si ce n’est éradiquer la version 6, au moins en réduire significativement son volume.

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons