* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 22
    oct 07
    Catégorie : Le web

    Gagner sa vie avec son blog, c’est possible !



    En effet, gagner sa vie en bloguant serait donc possible. Ce n’est pas moi qui l’affirme, mais le très sérieux San Francisco Chronicle. Evidemment, celà concerne une minorité de blogueurs, que l’on pourrait même appeler des pro-blogueurs. Mais l’utilité de l’article réside aussi dans l’analyse de cette maturation du secteur du blog et de ses possibles évolutions.

    Une industrie pas encore à maturité

    La blogosphère se compose d’une immensité d’opinions originales, de provocations, d’imaginations et de connaissances intimes sur une variété de sujets. Mais c’est aussi une industrie qui lutte pour arriver à maturité, comme l’affirment de nombreux observateurs. Selon eux, les blogs doivent surmonter de nombreux préjugés sur ce secteur considéré comme une sorte de FarWest numérique où tout est possible.

    Malgré tout les initiés sont convaincus qu’il y a d’énormes quantités d’argent à faire. Les investisseurs en capital-risque et les grandes entreprises de médias en ont bien pris conscience.

    La recherche de la rentabilité

    Si quelques pionniers commencent à dégager un business modèle de rentabilité, ils sont encore très peu nombreux et surtout pas grand chose vis-à-vis des monstres des médias traditionnels, déclare Nick Denton, fondateur de Gawker Media, la maison mère du site Gawker.com

    Vers une professionnalisation du blog

    Source : http://www.mercadoemalagueta.com/wp-content/uploads/2007/02/windowslivewriterprobloggeroquevocfazcomseudinheiro-12013moedas-thumb.jpgSi le blogging tel que nous le connaissons comporte quelques caractéristiques propres :

    • Il est pour la plupart une sorte de journal intime (Skyblog, MySpace),
    • Permet à chacun de publier pour ses amis et un public plus large les faits de son quotidien,
    • Avec un format d’écriture régulière,
    • Mélangeant différents medias comme texte, image et vidéo, des liens vers d’autres sites ainsi que des commentaires de lecteurs,

    …certains émergent selon un modèle quelque peu différent et produisent des blog de qualité caractérisés par une originalité de pensée et un contenu au dessus du lot.

    Sur les millions de blogs sur le Web, “la plupart sont des journaux d’adolescents et tous similaires, mais ils ne reçoivent pas de trafic“, a déclaré Steve King, Senior Fellow de la Society for New Communications Research. “Les sites qui attirent le trafic professionnel sont les blogs.

    Quand Steve King parle de professionnels, il se réfère à ceux dont les principales sources de recettes sont leurs propres blogs. A la différence de ceux qui bloguent en extension de leur métier, comme les journalistes qui mettent en ligne des articles dans le cadre de leur travail ou le chef de la direction de Sun Microsystems Jonathan Schwartz, qui publie un blog technologique très suivi.
    Ceux qui ont réussi ont un marché de niche qui est assez grand pour attirer les annonceurs“, dit King. “Dans la plupart des catégories, seul quelques blogs ont tendance à dominer.”

    L’économie des blogs est tellement forte que les entrepreneurs peuvent souvent s’autofinancer, ce qui leur permet de dire aux investisseurs potentiels de prendre d’aller voir ailleurs. Selon Michael Arrington de TechCrunch :

    “Chaque fois que nous avons presque fait un tour (de financement), nous nous sommes développés si rapidement que l’accord n’avait plus aucun sens”.

    Un business modèle à inventer

    Le nouveau business modèle est de commencer par la vente de publicité et de construire à partir de là, les événements, les abonnements et les ventes de produits. Et avec des taux de croissance du traffic à 2 ou 3 chiffres, les prix des annonces publicitaires explosent pour les blogs les plus populaires.

    Lorsque nous avons commencé à vendre la publicité dans cet espace à la fin de 2005, c’était expérimental et risqué. Nous avons été en mesure d’obtenir peut-être 4 $ ou 5 $“( pour 1000 pages vues.) “Pour les mêmes impressions, nous sommes maintenant en moyenne entre 20 $ et 30 $.

    explique John Battelle du Federated Media Publishing.

    Quelques faits explicatifs du business modèle actuel des blogs qui réussissent” :

    • Les blogs permettent aux entreprises de gagner de l’argent car que leurs frais généraux sont faibles.
    • Même pour la plus réussie des opérations de blogs (buzz en général), il est bien rare de voire employés plus d’une douzaine de personnes à plein temps, ce qui reste pour un plan comm ponctuel relativement modeste.
    • Certains peuvent bénéficier de bande passante et de frais de structure à tarif réduit (incubateurs).
    • Un siège sociale (façon QG) n’est pas indispensable.

    Un peu de prospective

    Plus globalement, la période qui va suivre sera à analyser avec le plus grand soin.

    • Dans l’écosystème blog. Va-t-on voir une série de concentratios horizontales (les plus gros blogs d’un domaine - IT par exemple- absorbant les plus petits), verticales (des blogs trouvant des synergies avec d’autres et fusionnant) ?
    • Dans la vision que nous avons des blogs. Notre vision même de ce qu’est un blog va évoluer. Un blog n’est finalement qu’un site web comme un autre. On peut imaginer que seuls persisteront comme “blogs” les sites de type journal personnel (personnal diary). Les autres rejoignant les rangs des sites de contenu traditionnels. C’est mon avis en tout cas.
    • Votre avis nous intéresse. Qu’en pensez-vous ?

    Ressource :

    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons