* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 18
    oct 07
    Catégorie : Ergonomie

    Accessibilité, ergonomie et utilisabilité : 30 points clés



    A l’occasion de la Table ronde de Blog en Nord sur l’ergonomie et l’accessibilité des sites web (demi-journée consacrée à l’accessibilité web et à l’ergonomie des sites) qui a eu lieu le 12 octobre, mais dont j’ai lu les echos seulement aujourd’hui, je vais consacrer ce billet à l’excellent article de Smashing Magazine sur les 30 problèmes d’utilisabilité les plus fréquents sur nos sites Web.

    Je détaillerai 6 points clés qui sont pour moi à noter.

    Accessibilité, ergonomie et utilisabilité

    La règle des 2 secondes

    Une application (un site, un blog) ne doit pas mettre plus de deux secondes à produire son action. L’utilisateur, le visiteur ne devrait donc jamais avoir à patentier plsu de 2 secondes.

    La règle des 3 clics

    L’utilisateur doit pouvoir trouver son contenu en au moins 3 clics. Si plus de clics sont nécessaires, on doit logiquement s’interroger sur la pertinence du site, peut être revoir le système de navigation ou son ergonomie générale.

    La règle des 80/20 ou loi de Pareto

    La loi de Pareto est communément utilisée en théorie économique : 80 % des richesses sont détenues par 20 % des personnes économiques (source Wikipédia et mes quelques souvenirs de cours d’économie…).
    Sa transposition en matière de design et d’ergonomie se fait de la façon suivante : 80% des profits (qu’ils soient financiers ou sous forme de contribution, commentaires) réalisés sur vote site le sont par 20% de vos visiteurs. Ces 20% de visiteurs (ou de clients) sont à choyer ! C’est une des règles basiques du marketing : offrons un service de qualité aux clients dits « privilège ».

    La pyramide inversée

    Le contenu d’un article se présente sous forme d’un pyramide inversée : l’information choc est présente dès le début pour se poursuivre par un développement plus dilué. C’est un procédé largement utilisé en journalisme (par les bloggeurs !?) dit de “waterfall effect”. On essaie en quelques lignes et très rapidement de donner une idée globale du sujet.

    Le syndrome du bébé-canard (ou Baby-Duck-Syndrome)

    Le petit canard va prendre pour parents les premiers adultes vus. C’est un phénomène également constaté en phycologie puisque inconsciemment l’utilisateur va toujours comparer le design qu’il a sous les yeux à un design déjà vu. On préfère ce qui ressemble à ce que l’on sait faire ou ce que l’on a étudié. Ce principe ne privilégie au passage par l’hétérogénéité et la diversité. Le visiteur sera plus à l’aise avec un design et une ergonomie familière.

    Les publicités invisibles (ou Banner blindness)

    Banner blindnessL’utilisateur s’est construit par ses expériences de navigation et d’utilisation web des schémas lui permettant d’ignorer littéralement les bannières publicitaires. La focalisation se fera directement sur le contenu recherché. Ceci est surtout valable dans un cadre de recherche d’information (et évidemment pas lors de shopping online par exemple).

    L’étude de Smashing magazine détaille bien d’autres points à prendre en compte, et je vous la conseille vivement.
    Et vous, avez-vous déjà été confronté à ce genre de problématiques, aussi bien en tant qu’éditeur (webmaster, bloggeur) que visiteur (utilisateur) ?

    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons