* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 24
    mai 08
    Catégorie : Analyse

    Services à la personne et web 2.0 : mon réseau social de proximité



    Les services à la personne ont le vent en poupe sur Internet, et semblent faire un excellent ménage avec le “web 2.0″ : esprit collaboratif, communauté participative, échange de bons procédés, toutes les conditions du succès sont réunies. Ils agissent comme de réels réseaux sociaux de proximité. Exemples à l’appui du glocal en action.

    Services à la personne et Web 2.0

    Mon réseau social de proximité

    Et on retrouve sur tous ces sites tout ce qui fait un réseau social (je ne me limiterais pas à la dénomination “Web 2.0″) :

    • une communauté d’échange (le sous-titre de Dwého - voir ci-dessous- est bien “communauté de services“),
    • chaque membre participe à sa façon (selon qu’il soit offreur ou demandeur),
    • cette participation est l’élément moteur de la réussite et de l’engouement autour du service. On dépasse bien ici les analyses traditionnelles reflétées par le ratio de Karp. Pour rappel à ceux qui ne suivent pas l’Innovablog depuis ses débuts -je vous vois au fond de la salle !- ce fameux ratio de Karp fait le constat issu de plusieurs études de communautés comme Yahoo, de projets Wiki par Comscore et d’autres encore où seul 1% d’une communauté crée du contenu.
    • mon profil c’est ma carte d’identité. Le profil est en effet la pierre angulaire de tout réseau social : dument remplit, il apporte une masse d’informations, qui mises bout à bout permettent de reconstituer une identité numérique complète.
    • communication / ouverture : on voit se dessiner des partenariats avec d’autres services offrant des fonctionnalités complémentaires. Exemple : Dweho encore, avec Justacoté, site de revues de consommateurs sur les services de proximité, permettant de laisser des avis sur les commerces de proximité ou avec Kappea , le service de petite annonces inversées.
    • discussions sous forme de forums (c’est le grand retour des forums de discussion nous dit-on).
    • mises en relation des membres : par la force des choses puisque c’est bien le but que de faire du IRL !

    Le nombre de services, portail dans la thématique du service à la personne est en pleine explosion. Une simple recherche Google vous le prouvera. Voici quelques uns d’entre eux.

    Le produit est arrivé, les services à la personne promus par le gouvernement

    Vous en avez peut être certainement entendu parlé. Le buzz généré autour Du produit. Vous savez, Le produit ! Cette campagne publicitaire à grands renforts de spots télé, 4×3 et d’un site évènementiel très bien ficelé :

    Buzz, Le produit.fr : emailing Buzz, Le produit : le site évènementiel

    Ci-dessus à droite, l’e-mailing dévoilant la fin du décompte, à gauche le mini-site évènementiel

    Derrière ce buzz, se cachait, une marque de lessive ? Raté. Le nouveau DVD de la tournée de Madonna jetant ses petites culottes ? Encore raté. Je vous le donne en mille, il s’agit de l’Agence nationale des Services à la Personne !

    Tout cela pour dévoiler un logo :

    Logo Services à la personne

    Ce logo permet à tous les acteurs des services à la personne de donner une plus grande visibilité à ce secteur économique et ainsi de témoigner de son dynamisme.

    Une volonté affichée de dynamiser ce secteur. Secteur qui néanmoins affiche déjà un sacré dynamisme sur Internet.

    La condition de la réussite : la masse critique

    Néanmoins, un écueil constant que l’on peut faire à ce type de services c’est la masse critique. En effet, combien de portails et autre sites locaux n’arrivent pas à atteindre une masse critique permettant de donner au plus grand nombre une liste de résultatsétoffée. Peut-être plus ici qu’ailleurs, là où les requêtes s’effectuent à un niveau infime (36 000 communesen France tout de même), la masse critique est fondamentale.

    La loi de Pareto se vérifie : 80% des offres référencées vont porter sur 20% des lieux. Ouais mais si l’on habite dans les 20 autres pourcents ? On comprend vite la nécessité de rallier des utilisateurs.

    Mais certains sites ont justement su le faire.

    Dwého, c’est arrivé près de chez vous

    DwehoJe viens de découvrir Dwého (qui pourtant existe depuis quelques mois maintenant), une communauté de confiance pour trouver/proposer des services près de chez vous comme la garde d’enfant, le ménage, le jardinage, … le montage de meubles, le dépannage de pc, … bref tous les services que l’on peut se rendre entre voisins.

    Le site fait donc office de mise en relation entre des gens qui cherchent un service de proximité et des offreurs. J’ai personnellement testé et il s’est avéré efficace, profitant certainement d’une communauté fournie. Même si ma requête n’était pas spécialement difficile (repassage de mes chemises à Lyon), j’ai tout de même eu 4 proposition de service dans un délai extrêmement court (une journée).

    Peuplade : un site de quartier

    Services à la personne : Peuplade

    Le site Peuplade est un très bel exemple de portail local où l’on pourra très facilement trouver preneur à son offre de service ou une nounou pour le petit.

    • Je rempli mon profil où je me géo-localise,
    • Je choisi mon rayon de recherche :

    Peuplade : Choix du rayon d’affichage des annonces

    • J’affiche les annonces qui m’intéressent :

    peuplade : mes annonces !

    Et vous ?

    Faites-vous appel à votre réseau social de proximité ? Pensez-vous qu’on pourra voir ce type d’initiatives se développer ? Avez-vous envie de vous y impliquer ?

    Pour aller plus loin :

    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons