* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 19
    déc 07
    Catégorie : Analyse

    Buzz : l’effet Laure Manaudou (nue) !



    Après la publication lundi de photos de Laure Manaudou nue sur Internet (issue d’une sextape totalement privée), le buzz ne s’est pas privé d’être au rendez-vous. L’effet a été immédiat.

    Laure Manaudou nue : le Buzz
    Image : laure-manaudou.fr

    Si on analyse ça d’un point de vue SEO (Search Engine Optimisation), on pourrait presque considérer celà comme faisiant partie d’une démarche de buzz volontaire. Je note aujourd’hui dans ma liste de lectures quelques blogs qui publient leurs statistiques d’après-buzz, pour qui la publication en début de semaine d’un article sur ce sujet leur a permi d’exploser leur compteur.

    L’effet Wikio

    L’effet Wikio

    Le premier d’entre eux est Cédric Annicette, qui analyse celà comme l’effet Wikio. Son billet à travers le méta-moteur Wikio, lui a permis de réaliser 800 visites uniques sur une journée (ce qui à l’en croire est plus qu’inhabituel).

    Le buzz, encore lui

    Laure Manaudou

    Mon deuxième exemple sera celui de

    P.S. :

    • Le buzz est largement retombé, cet article n’a pas totalement pour but d’en bénéficier ;)
    • En parlant de SEO, je vous conseille ce matin un article intéressant sur la démarche SEO d’un blog
    • Je ne relayerait aucun lien ni aucune image de Laure Manaudou autre que celui de son site Internet officiel.
    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons