Erreur de la base de données de WordPress : [UPDATE command denied to user 'innovablblog01'@'10.0.5.53' for table 'wp_options']
UPDATE wp_options SET option_value = 'O:8:\"stdClass\":4:{s:12:\"last_checked\";i:1430125423;s:15:\"version_checked\";s:3:\"2.3\";s:8:\"response\";s:7:\"upgrade\";s:3:\"url\";s:30:\"http://wordpress.org/download/\";}' WHERE option_name = 'update_core'

Innovablog > 5 raisons pour lesquelles Google Chrome va échouer
* * * * *

Abonnez-vous !

Innovablog, Le Web où l’Innovation ordinaire : design, ergonomie, interfaces riches, web 2.0, eCommerce,…

  • A propos de l’auteur
  • Archives
  • Contacts
  • 8
    sept 08
    Catégorie : Analyse

    5 raisons pour lesquelles Google Chrome va échouer



    Le buzz médiatique autour de Google Chrome est étourdissant : on nous promet la chute de Microsoft Internet Explorer et l’avènement de Google ! Je vous propose aujourd’hui une traduction d’un article passionnant de Nick Heath dont le titre original est Five reasons why Chrome will crash and burn.

     Google Crome crash

    Vos commentaire seront les bienvenus !

    Après toutes les promesses annonçant une nouvelle façon unique d’apprivoiser le Web, la blogosphère était prêt à prévoir en Chrome aussi bien la fin de Firefox que la disparition de Microsoft elle-même.

    silicon.com s’est entretenu avec des experts de l’industrie ainsi qu’avec les nouveaux concurrents de Google pour savoir pourquoi il faut compter sur Chrome et si la réalité du navigateur peut survivre au buzz.

    L’étranglement d’Internet Explorer

    L’utilisateur moyen a tendance à ne pas avoir le savoir-faire ou la motivation nécessaire pour changer son navigateur par défaut, Internet Explorer, donnant à Microsoft environ 60% du marché. En dépit d’être la seule alternative vraiment viable à la domination IE, Firefox a eu du mal à aller au-delà de 20% du marché.

    Internet Explorer, navigateur par défaut

    En dépit de l’énorme avantage de la marque Google, les analystes estiment que Chrome pourrait se trouver en difficulté lorsqu’il sera confronté à des consommateurs qui préfèrent s’en tenir à ce qu’ils savent.

    David Mitchell, vice-président des analystes de recherche à Ovum, a déclaré : “Internet Explorer est toujours utilisé par environ 60 à 70% des gens et une grande partie de la population est encore très réticente à changer plate-forme.

    “Je pense que Google va récupérer des parts de marché, mais sortir IE de la première place est une autre affaire.”

    Microsoft lui-même est convaincu que IE est inattaquable. La société a déclaré : “Le monde du navigateur est très compétitif, mais les gens choisissent Internet Explorer 8 pour la façon dont il place les services qu’ils veulent vraiment à leur portée, respecte leurs choix personnels sur la façon dont ils veulent naviguer et leur permet le contrôle de leur données personnelles en ligne. ”

    Mauvais antécédents

    En dépit de la position dominante de Google sur la recherche, ses autres applications maison n’ont pas réussi à obtenir partout la même popularité.

    Google Video

    Google a par exemple été l’une des premières sociétés à entrer sur le marché des réseaux sociaux avec Orkut, mais le site reste largement inconnu en dehors du Brésil, et bien qu’ayant été lancé avant YouTube, Google Video n’a jamais été à la hauteur de sa popularité espérée, forçant finalement Google à l’achat de son rival.

    De même, bien qu’elle soit peut-être la plus connue des marques Google en dehors de la recherche, Gmail possède encore du retard par rapport à Windows Live Hotmail.

    Nate Elliott, directeur de recherche au cabinet d’analyses Jupiter Research, a déclaré :

    “Dans la plupart des cas, les produits que Google a livré de sa proprecréation  ont échoué. Pour réussir, ils ont dû acheter des services ailleurs qu’ils n’ont pas construits eux-mêmes.”

    La réaction de Google

     
    Creative Commons License photo credit: nitot

    Avec une marque Google déjà omniprésente dans le monde, l’ampleur du géant de la recherche pourrait-elle commencer à effrayer les consommateurs ? Tor Odland, responsable communication du navigateur concurrent Opera, estime que la tentative de domination de marque pourrait inciter une réaction du type anti-Microsoft contre le manque de choix.

    Il dit :

    “Il faut se demander si les gens veulent utiliser des produits et des services d’une seule entreprise. C’est un retour aux années Microsoft. Je me demande comment les gens se sentent d’être si liés avec une entreprise, dans un monde en ligne où la seule chose que nous ayons appris, est que les gens aiment le choix.”

    Pérennité des services Google

    Google a toujours adopté une approche multi plate-forme pour ses services et travaillé étroitement avec ses bientôt concurrents Opera et Mozilla, et a récemment renouvelé un accord avec Mozilla qui place Google comme le moteur de recherche par défaut dans Firefox. Mettre l’accent sur Chrome pourrait voir toutes ces obligations importantes se déprécier.

    Odland, a déclaré :

    “Il est important qu’ils maintiennent les tests de leurs services pour la compatibilité avec d’autres navigateurs. Nous espérons qu’ils continueront de travailler avec Opera et Mozilla pour offrir une meilleure expérience Internet”.

    Nate Elliott estime que Google est en passe de gagner son pari :

    “Ils se sont donné beaucoup de temps pour faire des progrès dans le marché des navigateurs tout en maintenant une forte présence dans Firefox.”

    Comment l’obtenir là-bas?

    Se psoe également la question de comment Google va-t-il implanter Chrome sur les ordinateurs individuels dès le départ. Saura-t-il prendre l’approche Apple en se regroupement avec d’autres applications en téléchargement, comme Apple l’a fait avec Safari et iTunes ou Sun en regroupement les téléchargements de Java avec OpenOffice ?


    Creative Commons License photo credit: zolierdos

    Ovum’s Mitchell a déclaré :

    “Une chose qui n’a pas été tirée au clair, est leur stratégie de distribution. Vont-ils compter sur les téléchargements directement depuis le site de Google ou suivre l’exemple d’Apple ?”

    Nate Elliott a déclaré :

    “Firefox est à tous les égards un navigateur fantastique et a encore moins de 20% de parts de marché. Cela en dit long sur l’avantage par Microsoft à installer IE sur PC.”

    Et pour être tout à fait complet, ce billet se lie à son antithèse intitulée “Five reasons Chrome will take over the world“.

    Cet article vous a plu ? Ne perdez plus aucune info : abonnez-vous gratuitement !

    A vous de jouer ! Laissez un commentaire :

    XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>

    Innovablog motorisé par WordPress
    Theme Wordpress par Olivier Favre
    Site Map
    RSS Feed
    Contenu intégralement sous licence Creative Commons